AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

RDC:La République Démocratique du Congo vers l'anarchie?,Ne Muanda Nsemi s'autoproclame vice-président de la République!

Court-on vers un Schisme Politique en Rép.Démocratique du Congo?:Ne Muanda Nsemi s'autoproclame Vice-président

A l'allure où vont les choses dans ce pays, on risque de vivre l'anarchie totale lorsque toutes les élites combattent de manière dispersée et chacun selon ses revendications, le pays manifeste un manque de l'autorité de l'état où tout le monde se croit roi sur son propre territoire qu'il contrôle! Ces roitelets qui nous amusent par leurs discours à tour de rôle, la fin de régime Kabila nous apporte des surprises...

Ne Muanda Nsemi s'autoproclame Vice-président copiant le modèle des Etats-unis, une idée qu'il impose à la république sans la présenter comme le veut la procédure au parlement! On peut dire que le chemin vers la démocratie,  aura un long parcours à se faire...

L'idée est la bonne, mais la méthode utilisée est un manque du respect constitutionnel qui fait craindre le pire!

 

Vidéo Ne Muanda Nsemi s'autoproclame vice-président:


 

@ammafrica

Photo de L'Emergence.

Qui est derrière Ne Muanda Nsemi?

Par Mireille SABI

In L’Emergence N° 119, du 28 Juillet au 5 Août 2015. 

Depuis qu’il a fait des déclarations « à l’encontre du vent » comme d’aucuns aiment bien les qualifier, en proposant un « glissement collectif » par une transition de 3 ans, le député de l’opposition au pouvoir de Joseph Kabila, le très mystique Ne Muanda Nsemi fait l’objet d’une attention particulière, tant dans le camp de l’Opposition que dans celui de la Majorité.
Ces déclarations du « glissement collectif » faites tout dernièrement par l’intéressé au cours d’une conférence de presse qu’il a animée, sont en fait venus soutenir le discours que ce leader politico-religieux a tenu au sortir des consultations présidentielles, où, il avait développé une parabole d’un véhicule en mauvais état, qui ne peut jamais amener ses passagers à destination même si on changeait de conducteur.

« Courage exceptionnel », « Franc », « Sincère », « Traître », « Corrompu », « Visionnaire », Clairvoyant », autant des qualificatifs dont fait ainsi l’objet ce natif de Luozi dans le Kongo Central suite à ses discours. Ce qui amène plus d’un à s’interroger sur les vrais mobiles qui animent aujourd’hui Ne Muanda Nsemi.

 

Le vrai problème

Les données en présence dans le cadre du processus électoral en RDC, avec la polémique qui bat son plein, révèle qu’à côté de la volonté exprimée de manière divergente, des uns et des autres, de voir les élections se tenir conformément aux textes légaux en vigueur, il s’avère qu’il y a des difficultés qui jonchent ce chemin au point d’empêcher effectivement un « non glissement ». « Sans le recensement et un fichier électoral crédible, il est impossible d’avoir des élections sérieuses… » « Des bonnes élections s’organisent avec un fichier électoral crédible, ce qui n’est pas le cas. Jusqu’à présent, on ne connaît pas le nombre des Congolais, ni les vrais Congolais. Et tout ça ne se fera pas avant 2016, année prévue pour les élections présidentielles et nationales », soutient mordicus Ne Muanda Nsemi.

 

Un observateur qui s’est exprimé à ce sujet, en requérant l’anonymat, fait voir que l’opération d’enrôlement des nouveaux majeurs telle qu’exigée par l’Opposition et soutenue aussi par Joseph Kabila dans son dernier discours à l’occasion de la Fête nationale de la RDC, peut en elle seule, amener à un bouleversement sérieux non seulement du calendrier électoral mais aussi une requalification du nombre des sièges pour certaines circonscriptions avec tout son corolaire des conséquences. Et cela n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Des échos en provenance de certains opposants, révèlent comment le discours de celui qui a toujours été considéré comme un sage dans leur camp, commence à faire raisonner encore certains de leurs, dans le sens du fond des problèmes évoqués par Ne Muanda Nsemi.


Bien que certaine tournure dans le message de Ne Muanda Nsemi font mal à ses paires de l’Opposition, affirme un analyste, il n’en reste pas moins vrai que ce discours divise sérieusement ce camp opposé à la famille politique de Joseph Kabila. Et que qualifier ce discours d’un message du pouvoir placé dans sa bouche, reviendrait à voir la même chose dans le cas de Moïse Katumbi. Sur ce denier aspect, notre analyste se demande si les opposants peuvent accepter d’être accusés d’avoir influencé l’ex Gouverneur du Katanga de tenir un discours contre le camp du pouvoir au¬quel il appartient. Alors, sou¬ligne encore notre analyste, si les opposants ainsi qu’une certaine opinion, ont attribué ce discours de Moïse Katumbi tenu à la fin de l’année 2014 d’expression de liberté démocratique, pourquoi ne pas aussi reconnaître cela à Ne Muanda Nsemi, au lieu de le taxer simplement d’avoir été acheté par le Pouvoir.

Ce que semble soutenir quelque part un notable Ne Kongo, qui affirme de son côté que Ne Muanda Nsemi, reconnu comme Grand maître de la sagesse Kongo n’est pas du genre à se laisser influencer dans ses convictions qu’il attribue à la clairvoyance.

Que nous réserve alors l’avenir ? Qui vivra, verra donc.

AMMAFRICA WORLD



28/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1370 autres membres