AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

Hillary Clinton commence à perdre son éclat qui lui fait perdre des voix à sa candidature prochaine:Comme quoi, le souverain primaire est souvent dur dans sa sentence!

Une femme qui remplace son mari dans une affaire, c'est un peu comme une continuité du même système, quand bien même qu'elle apportera son côté féminin!

Si il y a une chose que les Africains devraient retenir, surtout en Afrique centrale avec l'avènement de "contrôle Géostratégique et Géopolitique", les démocrates américains nous ont fait vivre des choses et des choses! Puisse les afro-américains nous venir en aide pour clouer par terre sa candidature avec fermeté et détermination!

Hillary Clinton commence à perdre son éclat! Sa beauté ne sert plus à rayonner mais plutôt à disparaitre!

croit remplacer son Mari pour effacer le passé ou le corriger mais elle ne fait que chuter:

Quant à nous, nous disons donc:

"Démocrates ou républicains tous viseront les intérêts des USA"!

 

@ammafrica

Le soutien électoral de l'ex-secrétaire d’État Hillary Clinton, qui compte représenter le parti démocrate à la présidentielle américaine de 2016, continue de baisser.

Le Washington Post a qualifié de "signal alarmant" son dernier sondage où, pour la première fois la popularité de Clinton passe sous la barre des 50%. Elle est soutenue aujourd'hui par près de 42% des démocrates interrogés, contre 63% il y a seulement deux mois.La chute de sa popularité est la plus notable parmi les femmes. Or cette partie de l'électorat était considérée comme l'un des piliers de la campagne de l'ex-First Lady, notamment parce qu'en cas de victoire elle serait la première femme présidente des USA. Mais en deux mois, le soutien féminin de Clinton a chuté de 71 à 42%. Selon l'étude du Washington Post et de la chaîne ABC, l'ex-secrétaire d'État reste la candidature la plus probable des démocrates, mais son écart avec le sénateur Bernard Sanders, deuxième avec 24%, s'est nettement réduit. Sachant que 21% soutiennent le vice-président Joe Biden, qui n'a pas encore décidé s'il participerait aux primaires.

 

Hillary Clinton
L'une des raisons de la baisse de la popularité de Clinton est le scandale impliquant l'utilisation de son adresse électronique privée pour une correspondance professionnelle quand elle était secrétaire d'État. Et ses rivaux républicains ont l'intention de tirer un maximum de profit de cette affaire pour nuire à la campagne de Clinton.

 

Chez les républicains, le milliardaire Donald Trump est toujours en tête (33%), devant l'ancien neurochirurgien Ben Carson (20%). Tous les deux ne sont pas des politiciens professionnels et se distinguent des autres prétendants républicains qui mènent une campagne plus traditionnelle, y compris l'ex-gouverneur de Floride Jeb Bush et les sénateurs Ted Cruz, Marco Rubio et Rand Paul. Trump et Carson ont significativement renforcé leurs positions en gagnant respectivement 9 et 14%. Alors que Jeb Bush, considéré comme favori, a perdu la première position pour se retrouver à 8% des intentions de vote.

 

Dans la bataille virtuelle pour le fauteuil présidentiel entre Clinton et Trump, le sondage donne vainqueur l'ex-secrétaire d'État avec 46% contre 43% pour le milliardaire.

 

Dans l'ensemble, ce sondage souligne le mécontentement des Américains envers le gouvernement et les représentants politiques. Cela donne le ton de la lutte préélectorale. Selon les sociologues, 7 Américains sur 10 ne font pas confiance aux hommes politiques, et 6 sur 10 pensent que le système politique américain ne fonctionne pas correctement", conclut le journal.

 

 

@Sputniknews

AMMAFRICA WORLD



15/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1370 autres membres