AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

L'ALLIANCE SINO-CONGOLAISE:Joseph Kabila et Xin Jimping pour le meilleur et pour le pire renforcent leurs liens économiques.

L'Europe n'a pas bon!

L'alliance économique "Sino-Congolaise" et la commémoration du 70e anniversaire de la fin de la guerre mondiale en Chine.

Un défi économique? ou une stratégie économique?

Le Président Rd.Congolais dont la présence est fortement remarquée par sa délégation montre bien par là qu'il a bien choisis le chemin de ses pairs "nationalistes" et réalise par là, le projet de son défunt Père! Malheureusement l'Europe ne voit d'un bon oeil face à leurs intérêts économiques sur le sol de ce grand et vaste pays au coeur de l'Afrique! Quelqu'un aurait même dit:

"Dans les affaires, il n'y a que des intérêts qui comptent"...

 

Derrière cette prise de position, apparemment ouverte et publique, qui ne cache plus son choix, il ne reste plus que le peuple Rd.Congolais pour comprendre les avantages qui en découlent pour pouvoir en bénéficier au maximum que d'observer comme des spectateurs! 

Et si avantage il y en a, il y aura des emplois pour ses populations? ou l'arrivée en masse des populations Chinoises vers la RDC?. Voyons voir...

 

Kabila en Chine, vise-t-il ses intérêts personnels? Ou ceux de la République?. Les populations Rd Congolaises qui ne cessent de fuir la mère-patrie pour se réfugier ailleurs, ne semblent-ils pas profiter de cette faible montée économique que le pays enregistre ces derniers temps?. Des langues se délient pour dire:

"Voici l'une des plus grandes causes du rejet de la personne Kabila par la communauté internationale, dont l'Europe en grande partie":Les accords économiques avec la Chine!

 

Que dire du conflit interne qui ne cesse de s'accentuer à la veille des élections prochaines?

Pendant que le président Congolais (RDC), Monsieur Joseph Kabila essaie de renforcer ses liens économiques avec la Chine, l'Europe se mobilise à son tour ainsi que des multiples "envoyés spéciaux" en provenance de l'Occident pour accélérer les processus électoraux! Ces contrats avec la Chine, seraient-ils permanents si jamais Joseph Kabila ne serait plus aux affaires après 2016?. Que pense donc "l'opposition Rd Congolaise" face à ces liens économiques avec la Chine?.

Le fameux dialogue qui pousse les uns à le boycotter, et les autres en exiger la présence de la communauté internationale, tandis que la majorité, par l'entremise de président Congolais exige son absence. La volte-face du député  du parti "politico-religieux" Bundu dia Mayala (BDM) de Ne Muanda nsemi et son retrait politique ne semble pas créer un climat favorable par la suite...

Voilà des occasions qui peuvent interpeller le peuple souverain primaire pour analyser profondément ce qui se passe derrière toutes ses péripéties autour de la politique nationale et internationale de la RDC et le choix de l'homme fort de la RDC qui n'est pas le cas de ceux qui ne jurent que sur la présidence!

 

L'Avenir s'annonce donc incertain!

Puisse notre Doux Jésus veiller à ce que le chaos ne se produise de nouveau dans ce pays! On ne demande que son retour à la Paix!

 

@ammafrica

Joseph Kabila, le président de la RDC, le 19 janvier 2015 à Kinshasa. © Tutondele Miankenda/AFP

Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, est en visite officielle à Pékin ce mardi 2 septembre. Le président congolais, qui a suivi dans les années 90 une formation militaire supérieure en Chine, assistera aux célébrations en grandes pompes préparées par l’Armée populaire de libération. Mais l’examen des relations économiques entre les deux pays devrait également au menu des discussions cette semaine.

Projets

Plusieurs rencontres avec des hauts dirigeants du régime chinois y compris le président Xin Jinping sont programmées dans l’agenda de Joseph Kabila, d’ici au jeudi 4 septembre.

Les projets sino-congolais en cours seront bien évidemment au cœur de ces différents entretiens. Cette année, la Chine doit entre autres développer en RDC des espaces publics, des routes et des programmes d’énergie solaire d’un montant de 250 millions de dollars.

Il sera aussi question des moyens d’accentuer et d’améliorer les liens commerciaux entre les deux pays.

Coopération grandissante

 

Depuis 2008, les relations économiques sino-congolaises ont connu un coup d’accélérateur, avec la signature d’un contrat de six milliards de dollars pour la construction d’infrastructures (routes, voies ferrées, construction d’hôpitaux, de centres de santé et d’universités) en échange de projets sino-congolais d’exploitation industrielle de mines. Au total, 14 projets miniers étaient en cours d’exploitation par la Chine dans le pays d’Afrique centrale, à fin 2014.

 

Quant aux échanges commerciaux, ils ont littéralement explosé en passant de 51,7 millions de dollars en 2003 à 4,18 milliards de dollars en 2014, selon les estimations des autorités congolaises. La RDC restant largement bénéficiaire par rapport à la Chine, avec une balance commerciale excédentaire de 2,8 milliards de dollars vis-à-vis de Pékin.

Toutefois, selon l’institut américain Rand Corporation, les échanges commerciaux sino-congolais ne représentaient que 2 % du commerce chinois avec l’Afrique à la fin 2012. De quoi entrevoir des perspectives supplémentaires…

  

 

 

 

 

 

@Jeuneafrique

 

(Analyse et commentaire)

AMMAFRICA WORLD 



07/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1365 autres membres